Trois saisons à Venise

À propos

Venise au jour le jour, au ras de l'eau, au rythme du vaporetto : de juin 2012 à janvier 2013, Matthias Zschokke a vécu trois saisons d'émerveillement. De ses fenêtres plongeant sur une piazzetta, au croisement de trois canaux, il observe les déboires d'un jeune goéland qui apprend à voler. Sa Venise est celle du marchand de légumes ambulant, des trésors du pâtissier, du coiffeur au coin de la place, d'un tango sous la lune. Une ville aux mille lumières: petits matins clairs de la baignade au Lido, ciels d'orage, rayons dorés de l'automne, brouillards de Noël. A peine un pied dehors, sur la place, c'est déjà l'aventure: à gauche, à droite, encore à droite, trois escaliers, un petit pont, déjà perdu, toujours heureux. Même la foule des touristes ahanant sous la canicule ajoute à la félicité. Lire, écrire quand Venise attend au-dehors ? Pas une ligne, si ce n'est, quand le bonheur déborde, ces messages qui ouvrent une à une aux amis dans le Nord sombre et froid les fenêtres de ce calendrier de l'Avent perpétuel.I.R.Ecrivain, dramaturge et cinéaste, Matthias Zschokke vit à Berlin. Son oeuvre a été distinguée par plusieurs prix prestigieux dont le Femina étranger pour Maurice à la poule et le prix Robert Walser pour son premier roman, Max.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782889273812

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    384 Pages

  • Poids

    788 Ko

Matthias Zschokke

Né en 1954 en Suisse précisémentlà où Robert Walser a passé son enfance et sa jeunesse, près du lac de Bienne, Matthias Zschokke s'est installé à Berlin en 1980 et n'a plus quitté cette ville. Écrivain, dramaturge, cinéaste, il mène ces trois professions de front « comme on assaille une forteresse, en attaquant de tous les côtés ». Il a reçu le Prix Robert Walser pour son premier roman, Max (Zoé, 1988), et de nombreux prix en Allemagne pour son théâtre et son cinéma.

empty